Tout autour, le désert d’Atacama

Files de voyageurs et prix gonflés en saison haute. Il ne fait pas bon de s’attarder dans le centre du « village » de San Pedro de Atacama, au nord du Chili, prit d’assaut par les touristes en période estivale.

Alors tant pis pour le musée d’archéologie, le monument national qu’est l’église en adobe – briques de terre – et les restos, en route pour le désert voisin. Frontière entre la Bolivie, le Chili et l’Argentine, il est le plus aride du globe. La Nasa y a même testé ses droïdes avant de les envoyer sur mars. Mais ici, l’expérience du désert se fera à pied, à vélo et parfois dans l’eau…

A l’horizon, le village de San Pedro

Dans les couloirs de la Vallée de la lune

Sur les sentiers de la Vallée de la lune

Pause sous le soleil de plomb

Pause sous le soleil de plomb

Du sel, partout...

Partout, des cristaux de sel de lithium

La Vallée de la muerte dans la Cordillère de sel

La Vallée de la muerte dans la Cordillera de sal

La Laguna Cejar, eau et végétation dans l’Atacama

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s