En l’honneur de Jesus del Gran Poder

La Bolivie. Pas un jour sans fête, pétard ni fanfare. Avec une petite quarantaine de dates fériées chaque année, la caricature n’est pas si éloignée de la vérité. Sans compter les célébrations de quartiers, de villages ou de coorporations dans la centaine de provinces ou les neuf départements du pays. Dans ce calendrier d’allégresse, quelques rendez-vous marqués d’une croix rouge, absolument incontournables et préparés d’une année à l’autre. Deux exemples. Le carnaval d’Oruro et la Fiesta del Gran Poder de La Paz, qui passe pour l’un des plus grands rassemblements. Une édition « réussie » titrait avec sobriété certains titres, au lendemain de l’événement 2014. Quelle retenue…

10

 

Lire la suite

Publicités

Maragua au bout du chemin de l’Inca

A moins de 50 kilomètres de Sucre, la capitale constitutionnelle bolivienne, et pourtant coupés du monde, « los pueblos jalq’a ». Méfiance. A n’importe quelle agence de tourisme ou guide qui évoquera la topographie cette région comme le résultat de la chute d’une météorite ou étant l’endroit rêvé pour admirer d’ancestrales techniques de tissage, leur faire comprendre que tous les visiteurs ne sont pas de stupides gringos. Après la stupeur suscitée par une telle réponse, reprendre la conversation sur de bonnes bases. Plus honnêtes.

Mara5 Lire la suite

A la rencontre des autres… à la rencontre de soi

Concours Libé - Apaj 2014 - LM-SC

« Et tu dormiras où une fois là-bas ? » Mais on s’en tape ! Quand on s’imagine routard, dans la peau du voyageur qui sillonne le monde, seule la route importe. D’asphalte, de terre ou même inexistante sur les cartes, elle est la clef. Celle qui conduit aux merveilles du globe et va permettre, après tant de kilomètres parcourus, le récit d’extraordinaires rencontres avec les habitants de ces nouvelles contrées. Lire la suite