Welcome to quebrada

« Salta la linda. Tan linda que enamora. »« Salta la belle. Si belle que tu en tombes amoureux. » Promesse d’Argentins qu’il faut croire sur parole. Tout de même un coup d’œil sur une carte pour se faire une idée. « Vale. »

avant plan montagne

Du nord ou au sud de la ville ce sera option quebrada pour les paysages, de longues vallées étroites flanquées de hautes montagnes. Quebrada de Las Conchas, en suivant le route des vins vers Mendoza, puis de Humahuaca en prenant la direction des hauts-plateaux boliviens, bienvenue dans les méandres rocheux multicolores d’un ancien royaume sous-marin de la planète Terre.

paysage 4

En suivant le route des vins vers Mendoza ou en direction des hauts-plateaux boliviens, bienvenue dans les méandres d’un ancien royaume sous-marin

Piste pour Ovnis

Des canyons sur des kilomètres annoncent les brochures touristiques. Alors avant d’entrer dans le dur du « dossier quebrada », petit répit avec une première incursion dans le patrimoine paysager de Salta par la vallée Calchaquies, à l’ouest. Verdict ? Une diversité invraisemblable en quelques centaines de lieues, impossible à faire tenir en peu de mots. Mais puisqu’un choix est toujours indispensable, qu’il faut constamment « nominer » quelqu’un ou quelque chose, les « coulées » nuageuses dans les vallées, la garganta del diablo, La Poma et le désert de cactus sont retenus comme « étapes phares » d’un étrange voyage, au-dessus et à l’intérieur des nuages, jusque dans l’antre rocheuse du démon, le long d’une oasis et à travers un plateau ayant la réputation de servir de piste d’atterrissage aux Ovnis.

paysage nuages 2

Coulée nuageuse de fin de journée en revenant vers Salta

paysage 2

Gorge du diable quelques kilomètres avant La Poma et Cachi

paysage

Dans les Calchaquies, suivre les méandres de l’oasis…

cactus

A la fois désert de cactus et aéroport pour Ovnis

Ces derniers millions d’années

Fatigués par cette première expérience des Calchaquies. Épuisés même. Il n’y a pas de mystère, s’aventurer autour de Salta c’est faire le choix d’une route éprouvante, d’une succession de virages poussiéreux à travers la montagne. Pas d’autre remède, alors, que quelques heures de sommeil avant un retour dans la vallée, un peu plus au sud cette fois, au cœur de l’étrange Quebrada de Las Conchas.

route

Succession de courbes jusqu’au cœur de l’étrange Quebrada de Las Conchas.

Là, de Salta à Cafayate, d’une plaine à une autre couverte de vignes, 70 kilomètres de gorges forgées par les mouvements tectoniques des derniers millions d’années. Autant de dégradés pourpres, ocres ou miel pour habiller les curiosités minérales d’un spectacle géologique proposé à chaque virage. Les nominés de ce deuxième épisode ? L’amphithéâtre, la gorge du diable – une nouvelle – et le paysage depuis les Trois-Croix de cette impressionnante quebrada qui, à la différence de Humahuaca, ne figure pas au patrimoine culturel et naturel de l’humanité.

emphiteratre de pierre

Expérience sonore au creux de l’amphithéâtre naturel

paysage 6

La garganta del diablo, le territoire sacré par excellence

vallée

Panorama du haut des Trois-Croix

Dans le « NOA »

Celle du nord est-elle à ce point merveilleuse ? L’affaire est plus compliquée, le classement de l’Unesco étant soumis à de nombreux critères de sélection (« intégrité, authenticité, éléments de protection et de gestion », etc.).  A peine le temps de s’y pencher dans un bus, Salta s’est vite éloignée. Jujuy, l’agglomération suivante, aussi. La Bolivie se rapproche quand commence la quebrada de Humahuaca.

cactus ville

Aperçu de la montagne aux sept couleurs de Purmamarca

crete

Dominer la vallée au sommet des crêtes

paysage 5

Dernière gorge du diable après quelques kilomètres à pied autour de Tilcara

Bienvenue dans l’extrême Nordoeste argentin (NOA). Dans cette partie de la cordillère orientale bousculée par les mouvements de l’écorce terrestre et la force des eaux, où les montagnes sont sacrées. A leur pied, les hommes les contemplent. Sur les cimes, ils se plongent dans l’horizon et entretiennent les croyances millénaires. Sur la route des quebradas, les trois derniers nominés seront le cerro de los siete colores, les crêtes de Purmamarca et une ultime gorge du diable, à Tilcara.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s