En l’honneur de Jesus del Gran Poder

La Bolivie. Pas un jour sans fête, pétard ni fanfare. Avec une petite quarantaine de dates fériées chaque année, la caricature n’est pas si éloignée de la vérité. Sans compter les célébrations de quartiers, de villages ou de coorporations dans la centaine de provinces ou les neuf départements du pays. Dans ce calendrier d’allégresse, quelques rendez-vous marqués d’une croix rouge, absolument incontournables et préparés d’une année à l’autre. Deux exemples. Le carnaval d’Oruro et la Fiesta del Gran Poder de La Paz, qui passe pour l’un des plus grands rassemblements. Une édition « réussie » titrait avec sobriété certains titres, au lendemain de l’événement 2014. Quelle retenue…

10

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une explosion de couleurs oui ! Un hallucinant défilé de costumes brillant sous le soleil de l’Altiplano ! Bref, la splendeur d’une fête populaire bolivienne. Mais le néophyte, les yeux ronds devant un tel spectacle, n’est jamais très objectif. Alors pour éviter une description remplie de superlatifs, quelques simples photos des 65 « fraternidas », des centaines de participants, des milliers de spectateurs, du parcours d’une trentaine de kilomètres, de 12 heures de défilé… Rien de plus, juste l’essentiel pour se faire une idée de la Fiesta del Señor Jesus del Gran Poder de La Paz, dont l’origine remonte au XVIIe siècle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s